::: Vous êtes là : AccueilFleurs de Bach
   







Les fleurs de Bach ou quintessences florales du Docteur Edward Bach sont d’un précieux concours dans les situations émotionnelles difficiles.




Le Docteur Edward Bach et ses recherches

Né en 1886, Edward Bach fit des études de médecine, spécialisée en chirurgie et immunologie, il s’oriente finalement vers l’homéopathie. Dans ses recherches sur les fleurs et leur résonance énergétique, le Docteur Bach se rend compte que l’homéopathie fait au corps ce que les fleurs font à l’émotion. Ses préparations sont donc basées sur l’énergie vibratoire et l’information des fleurs ou des bourgeons de fleurs qu’elles transmettent à l’état d’âme.

Rappelons les 3 grands principes de l’ homéopathie :

Recherche du similium, parallélisme entre le pouvoir toxicologique et l’action thérapeutique. Méthode thérapeutique qui consiste à donner à l’individu malade, la substance qui provoque chez une personne saine les symptômes semblables à ceux du malade.
Dilution infinitésimale. Les remèdes fortement dilués perdent leur toxicité et n’en sont que plus efficaces.
Dynamisation. Le remède est dilué plusieurs fois et entre chaque dilution il est fortement secoué, dynamisé, pour le rendre plus puissant.

Le docteur Bach fait donc vite le rapprochement entre la médecine homéopathique et la leibothérapie. Bach découvre d’abord 12 remèdes, dites les 12 guérisseuses, puis les 26 autres qui permettent toutes de modifier ses sensibilités plutôt que de chercher à se débarrasser d’un symptôme. Sa méthode ne se substitue pas à une autre médecine mais vient en amont ou en parallèle.

Le docteur Bach souhaitait, pour pouvoir profiter au maximum de l’énergie des fleurs, qu’elles soient récoltées dans des lieux non pollués. Le fleurs qui servent à la fabrication des élixirs floraux doivent provenir de sites d’une nature encore sauvage ou de culture Biologique dans une la faune et la flore bénéficiant d’un équilibre écologique stable. Les élixirs sont ensuite préparés par un biodynamisme qui se base sur les préceptes du docteur Bach : la solarisation ou l’ébullition. L’élixir-mère ainsi obtenu est ensuite dynamisé dans du Cognac Biologique° pour être embouteillés en flacon de verre teinté.



Les fleurs de Bach – La leibothérapie/florithérapie

Les fleurs de Bach aident à retrouver des idées claires, à évacuer les tensions à l’origine des affections à s’auto-analyser afin de réduire les émotions négatives. En mettant au point ses 38 élixirs floraux, le docteur Bach a répertorié 7 grandes catégories d’émotions : altruisme, désespoir, hypersensibilité, incertitude, indifférence, peur et solitude.

Chaque élixir agit sur un état émotionnel précis en le dissipant. Les maladies physiques sont bien liées avec le psychisme. Les élixirs floraux réduisent la charge émotionnelle de la personne qui se sent soulagée, qui ne subit plus de pressions, elle change sont comportement et prend en charge ses émotions. Cette médecine, la leibothérapie (médecine par les fleurs) ne remplace pas une autre médecine, elle va aider l’organisme à mieux accepter un traitement qui soit allopathique, homéopathique, phytothérapeutique ou autre en cas de maladie. D’après le Docteur Bach et ses successeurs, chaque maladie physique à une cause psychique, une émotion perturbatrice, un état intérieur négatif. En reconnaissant cette cause psychique, l’individu malade pourra être soigné dans sa globalité. Les élixirs pris seuls ou composés ne comportent aucun risque ni effet secondaire. S’ils sont mal choisis ou mal dosés, ils n’auront aucun effet, aucune répercussion sur votre santé ou vos émotions.

Diagnostic

En premier lieu, il faut admettre que vos émotions vous envahissent et qu’elles vous posent des soucis. Identifier ses propres émotions n’est pas toujours évident. En effet, nous ne souhaitons pas toujours admettre que nous ressentons une surcharge de sentiments qui nous empêche de nous réaliser, qui nous affaiblit physiquement. Faire cette première démarche d’admettre que nous sommes en difficulté émotionnelle est déjà très important. Il faut maintenant arriver à décrire précisément notre vécu, nos sensations en évitant les erreurs de jugement. Faire confiance à un tiers pour s’analyser peut être nécessaire. Une fois ce travail effectué, il faut trouver l’élixir correspondant. Bien souvent, plusieurs élixirs seront nécessaires car les états d’âmes humains sont bien complexes et les émois sont assez alambiqués. Une fois les élixirs choisis au nombre de 6 au maximum, vous pouvez commencer votre traitement. La démarche peut être progressive. Après quelques jours, votre le champs émotionnel va commencer à se modifier, certains états d’âme négatifs évoluent vers du positif et d’autres plus anciens apparaissent. Il vous faut alors trouver le ou les nouveaux élixirs pour venir à bout de votre mal-être général.


Choix

Pour vous aider à déterminer le ou les élixir(s) adapté(s)à vos besoins, vous trouverez :
un tableau récapitulatif des élixirs classés par catégorie. Vous pouvez cliquer sur le nom de l’élixir pour accéder à sa fiche.
une description détaillée de chaque élixir, de la personne en ayant besoin (utilisation du masculin singulier pour simplifier et uniformiser), son caractère, ses habitudes, son ressenti… Tous ces symptômes ne doivent pas forcément être remarqués, mais plus vous en discernerez pour un élixir, plus cet élixir sera adapté. Vous pouvez cliquer sur son nom pour accéder à sa fiche.
une description pour le bébé, l’enfant ou l’adolescent
les manifestations physiques qui peuvent être associées aux émotions ressenties, sachant qu’elles ne s’expriment pas forcément mais peuvent vous orienter dans votre choix.
le résultat recherché après traitement.

Les couleurs utilisées par catégorie sont les suivantes : orange clair = altruisme, préoccupation excessives des autres ; vert = désespoir, accablement ; orange foncé = hypersensibilité ; rose = incertitude ; doute ; jaune = indifférence, intérêt insuffisant aux circonstances présentes ; bleu = peur ; rouge = solitude. En cliquant sur l’une des catégorie, vous découvrirez les Fleurs de Bach associées. Les diffénrets élixirs sont tous détaillés en dessous des tableaux.



Elixir

Etat émotionnels négatifs

Etats émotionnels après traitement

Hêtre/Beech (3)

Critique négative permanente, jamais content

Rapports chaleureux, tolérance, indulgence

Chicorée Sauvage/Chicory (8)

Donne mais attend en retour, surprotecteur

Moins d’exigeance, plus de modération

Eau de Roche/Rock Water (27)

Dur avec soi-même, rigide

Joie de vivre, bonheur, sympathie

Vervaine/Vervain (31)

Impose ses certitudes même erronées, courageux, stressé

Détente, repos, accepte ses tords

Vigne/Vine (32)

Ambitieux à l’excès, dominateur, autoritaire

Plus respectueux, moins dirigiste



Elixir

Etat émotionnels négatifs

Etats émotionnels après traitement

Pommier Sauvage/Crab Apple (10)

Humiliation, honte, démoralisation, dégoût

Estime de soi, purification de l’image de soi

Orme/Elm (11)

Optimiste, submergé, dépassé par ses responsabilités

Efficace, sûreté d’appréciation, capacités retrouvées

Mélèze/Larch (19)

Manque de confiance, se met en retrait pour éviter l’échec

Détermination, moins de retenu, persévérance

Chêne/Oak (22)

Combatif malgrè tout

Accepter sa fragilité, détente, patience

Pin Sylvestre/Pine (24)

Culpabilité injustifiée, insatisfaction, trop grande tolérance

Humilité, jugement équilibré

Dame d’onze heure/Star of Bethlehem (29)

Découragement, malheureux, chagrin, inconsolable

Paix intérieure, surmonter le traumatisme, "faire son deuil"

Châtaigner/Sweet Chestnut (30)

Angoisse, pessimiste à l’extrême

Baisse des tensions, s’ouvrir aux bonheurs

Saule/Willow (38)

Apitoiement, amertume, sensation d’injustice

Gaité, dynamisme



Elixir

Etat émotionnels négatifs

Etats émotionnels après traitement

Aigremoine/Agrimony(1)

Torturé intérieurement mais jovial et gai à l’extérieur

Optimiste, accepte son caractère

Centaurée/Centaury (4)

Soumis, ne sais pas dire non, dévoué

Dignité, généreux avec discernement

Houx/Holly (15)

Colère, suspicion, jalousie tenace, violence

Limité l’agressivité, généreux, compréhensif

Noyer/Walnut (33)

Tout changement provoque des angoisses, besoin de protection

Détermination, ne se laisse plus faire



Elixir

Etat émotionnels négatifs

Etats émotionnels après traitement

Plumbago/Cerato (5)

Doute permanent, besoin de l’avis des autres

Capacité d’analyse, certitudes

Gentiane/Gentian (12)

Mélancolie, doute existentiel

Confiance, persévérance

Ajonc/Gorse (13)

Abbattement, manque d’espoir

Optimisme, espoir, certitudes

Charme/Hornbeam (17)

Manque d’entrain, lassitude, difficulté à s’engager

Clairvoyance, vie active

Gnavelle (Scléranthe)/Scléranthus (28)

Hésitation maladive entre deux choix

Capacité à réagir et choisir rapidement

Folle Avoine/Wild Oat (36)

Frustration, regrets, impression de passer à côté

Canalisation, choix stable, changements



Elixir

Etat émotionnels négatifs

Etats émotionnels après traitement

Bourgeon de Marronnier/Chestnut Bud (7)

Recommence toujours les mêmes erreurs

Attentif, compréhension du vécu et du réél

Clématite/Clematis (9)

Réveur, semble endormi, projection dans le futur, l’imaginaire

Passion, originalité, réaliste, inspiration

Chèvrefeuille/Honeysuckle (16)

Fixation sur le passé, nostalgie

Encouragement à vivre dans le présent

Moutarde/Mustard (21)

Abattement soudain, sans raison, mélancolie

Plus d’optimisme, stabilité d’humeur

Olivier/Olive (23)

Epuisement, vide énergétique

Energie, vitalité

Marronnier Blanc/WhiteChestnut (35)

Pensées incessantes, incontrôlables jour et nuit

Esprit apaisé, clarification des idées

Eglantier/Wild Rose (37)

Fatalisme, acceptation

Dynamique, entousiasme



Elixir

Etat émotionnels négatifs

Etats émotionnels après traitement

Tremble/Aspen (2)

Anxiété, angoisse injustifiée

Confiance en soi, courage

Prunus Blanc/Cherry Plum (6)

Peur de perdre la contrôle, la maîtrise

Calme, pondération, lucidité

Muscade/Mimulus (20)

Peurs indentifiées profondes

Affronter ses craintes, tranquilité et calme

Marronnier Rouge/Red Chestnut (25)

Peur pour les autres, sur-inquiétude

Courage, confiance en autrui

Hélianthème/Rock Roce (26)

Cauchemards, peur panique, terreur

Retrouver ses esprit, calme



Elixir

Etat émotionnels négatifs

Etats émotionnels après traitement

Bruyère/Heather (14)

Tout ramener à soi, bavard à l’excès, égocentrique

Ecoute d’autrui, confiance en soi

Impatiente/Impatiens (18)

Impatience, tout doit aller vite

Patience, tolérance, calme

Hottonie des Marais/Water Violet (34)

Recherche de la solitude, isolement, replisur soi

Moins de froideur, gestion du besoin de solitude, communication avec autrui




ATTENTION : Toutes les informations et recettes de ce site appartiennent à Terre d’Olina et sont protégées par le droit intellectuel. Vous ne pouvez et ne devez en aucun cas copier tout ou partie de ces documents. Même une partie copiée et collée sur un autre site en mentionnant la source est interdite. Seuls les liens sont autorisés et ce, sans demande préalable.





Emotion négative ressentie : insouciance feinte.

Aigremoine s’adresse à celui qui semble gai, toujours joyeux, qui ne se plaint pas mais qui cache ses soucis derrière un masque jovial. Il est agité et recherche l’activité, voire l’excitation même en ayant recours à des artifices tels drogues, médicaments, alcool etc... Sa mobilité constante l’empêche d’avoir à réfléchir. Il aime le calme, la passivité, il fui les disputes et les querelles même s’il lui faut accepter des compromis défavorables voire humiliants. Il est sensible mais ne le montre pas, il n’admet pas ses problèmes, il est irritable et impatient et peut même éclater de colère. Pour ne pas se retrouver face à ses émotions, il évite la solitude et ne parle pas de lui car il peine à exprimer ses sentiments. Il est soucieux de plaire, l’image qu’il renvoi et très importante pour lui.
Enfant : il est joyeux, ri volontiers, toujours de bonne humeur. En fait, il cache ses sentiments derrière son sourire. En cas d’énurésie, il fait comme si tout aller bien en gardant ses soucis pour lui.
Manifestations physique : grincements de dents nocturnes, se ronger les ongles, sous dépendance de toxique (tabac, drogue…), éruptions cutanées, intoxication, tics, anorexie/boulimie.
Effets recherchés après traitement : accepter de parler de soi, optimisme, s’assumer face à autrui, ne craint plus la franchise et la sincérité, arrêt de l’intoxication. Aigremoine vise à développer l’optimisme réel de l’individu en l’aidant à relativiser les problèmes.

Dans quels cas l’utiliser :
Derrière une façade gaie et optimiste, craintes intérieures ou problèmes physiques
Refus d’admettre ses soucis
Dépendance facile au toxique (alcool, drogue…)
Enfant qui arrêtent rapidement de pleurer pour dissimuler leur chagrin.



Emotion négative ressentie : sentiment de peur inexpliquée.

Tremble s’adresse à celui qui souffre de peurs psychologiques d’origine inconnue et inexplicable. Son raisonnement est confus, il est pris d’inquiétudes soudaines comme des menaces de forces toutes puissantes (superstition, croyance ancestrales…). Ses peurs sont souvent liées à la mort ou la religion. Il est plutôt réservé, se replis sur lui-même et n’ose pas avouer ses craintes. Des cauchemars le réveillent la nuit. Il peut souffrir de claustrophobie et de névroses.
Enfant : il ressent une crainte inexpliquée, une espèce de crampe dans l’estomac avant un évènement (contrôle scolaire, rendez-vous chez le médecin…). S’il fait pipi au lit, Tremble peut apaiser ses frayeurs nocturnes responsables de son énurésie. S’il se réveille la nuit, Tremble apaisera l’appréhension de l’enfant qui ne sait pas vraiment pourquoi il se réveille et qui a peur mais ne sait pas de quoi précisément.
Manifestations physiques : maux de tête, fatigue des yeux, tremblements, fatigue des yeux, somnambulisme, sudation importante, troubles sexuels.
Effets recherchés après traitement : courage devant l’inconnu, sensation de sécurité, joie de vivre, envie d’apprendre, confiance en soi. Tremble favorise la confiance intérieure et conduit ainsi à un sentiment de sécurité accru.

Dans quels cas l’utiliser :
Craintes confuses dont l’origine est inconnue ou inexpliquée
Enfant qui a besoin de lumière pour s’endormir
Angoisses
Obsession d’être agressé(e).



Emotion négative ressentie : intolérance.

Hêtre s’adresse au perfectionniste, à l’insatisfait, l’intolérant. Il n’est jamais content et critique tout ce qui l’entoure. Il ne voie que les défauts de toute chose ou personne. Il ne supporte pas les petits détails comme un objet légèrement déplacé, le désordre, le manque de ponctualité. Il réagit avec intolérance, juge avec arrogance, trouve les autres pas assez appliqués, ne fait preuve d’aucune compréhension. Il est mesquin, cynique, sans pitié, strict et parfois même jaloux car il ressent de l’injustice mais ce sentiment, il le refoule vite. Ses amis le fuient.
Enfant : il n’est satisfait de rien. Bébé, à l’âge de la dentition, Hêtre l’aidera à supporter cette satanée dent qui lui fait si mal ! A l’âge du sevrage, il refuse la cuillère qu’il ne tolère pas dans sa bouche et recrache avec véhémence ses aliments. Un peu plus grand, pendant un jeu, il impose ses règles jugeant que ce sont les seules valables ce qui fait s’éloigner ses camarades. Il se plaint si un copain ne suit pas ses instructions et va le considérer comme inférieur et idiot. Il est même intolérant contre lui-même ne supportant pas de ne pas parvenir à ses fins (s’habiller, lasser ses chaussures, faire du vélo etc…). A l’adolescence, il est rebelle et d’un humour caustique.
Manifestations physiques : mâchoire crispée, infections de la cage thoracique haute, bras et mains raides, envie de manger épicé/piquant.
Effets recherchés après traitement : tolérance, indulgeance, compréhension, humanité. C’est avec Hêtre que l’on peut retrouver une capacité de jugement constuctif qui peut aider à mieux comprendre les autres et leur différence.

Dans quels cas l’utiliser :
Emettre des jugements hâtifs et subjectifs sur les autres
Ne voir que les côtés négatifs des autres
Membres d’un groupe qui se sent supérieur aux autres.



Emotion négative ressentie : gentillesse docile.

Centaurée s’adresse à celui qui recherche la force et la vitalité dans la personnalité des autres plutôt que dans la sienne. Il est timide, calme, tranquille, serviable à l’extrême se voyant fréquemment attribuer les corvées. Il ne peut s’empêcher de rendre service par compassion. Il aime faire plaisir, au contraire de Hêtre, est dévoué et se laisse facilement dominé. Il est plutôt résigné, ne s’écoute pas, fait se que son entourage lui demande sans s’écouter lui-même. Il veut rester proche de l’enfance, ne veut pas assumer ses propres besoins alors il préfère assouvir ceux des autres.
Enfant : il a un grand besoin de reconnaissance et de compliments. Il est perturbé par les reproches et essaie avant tout de plaire à ses parents, ses camarades, son instituteur… Il est placide et généreux et peut devenir la victime d’un tyran. Il aime jouer tranquillement, sans brutalité, il est soigneux et obéissant. S’il fait pipi au lit c’est par inquiétude même en dormant, il est perturbé par l’agressivité d’autres personnes.
Manifestations physiques : visage pâle, mal au dos, aux épaules, problèmes dermatologiques, fatigue.
Effets recherchés après traitement : capacité d’autonomie développée, accepter de prendre certains risques, joie, rendre service sans servilité, force de résister. Avec Centaurée, on apprend à suivre sa personnalité et à suivre sa propre volonté.

Dans quels cas l’utiliser :
Ne pas savoir dire non
Copier les pensées ou les manières d’agir des autres
Se mettre au service de quelqu’un en mettant de côté sa propre individualité
Facilement influençable
Enfants agités qui ne peuvent rester en place.



Emotion négative ressentie : manque de confiance en sa propre intuition.

Plumbago s’adresse à celui qui doute de sa compétence. Il a peu de volonté et n’a pas le courage de ses opinions. Il ne peut s’empêcher de demander l’avis des autres même si cela commence à les importuner. Il ne se fait pas confiance, fait ce qu’on lui propose même à son propre détriment. Il change d’avis souvent, aime suivre les conventions sociales, la mode. Il est toujours indéterminé, se laisse facilement détourner de son but et manque d’entrain. Il est instable, prend des décisions insensées, bien souvent imposées par ses multiples changements de position. Il peut aller jusqu’à refuser certaines ligne de conduite par méfiance. Il a du mal à se concentrer. Il pose beaucoup de questions et a souvent été rejeté par son entourage dans son enfance.
Enfant : quand il s’occupe, il demande sans cesse à sa maman s’il fait bien, si son jeu est bien fait, si son dessin est beau, s’il a besoin de compliments. A l’âge de l’école, il barre, gomme et rature son travail en se demandant s’il fait juste. Il n’ose pas lever le doigt de peur de dire une bêtise même s’il sa réponde est la bonne, comme s’il était incapable de répondre correctement. Il peut aussi beaucoup bavarder. A l’âge de l’adolescence, il a besoin de l’acquiescement de ses camarades et suit la mode.
Manifestations physiques : anxiété, stress.
Effets recherchés après traitement : maturité, confiance en soi, prise de décision personnelle, libération des influences extérieures. Plumbago vise à retrouver la confiance en soi en gérant mieux ses connaissances.

Dans quels cas l’utiliser :
Difficultés à prendre une décision
Agir à l’inverse du bon sens
Faire des connaissances mais ne pas savoir s’en servir
Pas le courage d’aller jusqu’au bout d’une décision.



Emotion négative ressentie : peur de débordements émotionnels

Prunus Blanc s’adresse à celui qui craint de perdre la raison, de devenir fou, de perdre le contrôle de lui-même. Il est impulsif, incontrôlable, tend à la dépression, aux hallucinations, aux peurs obsessionnelles. Il rentre dans des colères disproportionnées, il est émotif. Il oscille entre petite déprime et grosse dépression nerveuse. Il a peur de lui-même, de ne pas pouvoir se maîtriser, comme gangrené mentalement. Il peut parler beaucoup par nervosité et interrogations diverses. Il craint la maladie au point de se rendre malade. C’est un cas de troubles profond, à traiter de préférence en deuxième dilution. Prunus blanc est utile à la toute jeune maman qui sent qu’elle perd le contrôle de ses pensées et qui peut se laisser envahir par du désarroi ou de la panique.
Enfant : il est excité et peut avoir une envie soudaine de faire un acte malvenu et inapproprié. Il peut éclater de colère en perdant son contrôle. Lors d’un jeu, il jette ses jouets, devient nerveux et fait des caprices. Cette exigence cache en fait un malaise angoissant pour lui. A donner seul ou en association s’il fait pipi au lit et se réveille paniqué et très énervé.
Manifestations physiques : hypocondriaque, pâleur, regard fixe, agressivité.
Effets recherchés après traitement : calme, pondération, lucidité, ouverture vers autrui, contrôle de soi. Prunus Blanc contribue à retrouver une certaine tranquillité d’esprit en développant force et énergie mentale.

Dans quels cas l’utiliser :
Ne plus arriver à se contrôler
Sensation de pouvoir commettre des actes terribles
Personne qui souhaite du mal à autrui.



Emotion négative ressentie : erreurs répétées.

Le Bourgeon de Marronnier s’adresse à celui à qui l’expérience n’enseigne rien, qui recommence inlassablement les mêmes erreurs. Il n’arrive pas à tirer de leçons, il a l’impression de ne pas aller de l’avant et s’en veut. Il est impatient, ses pensées précèdent le moment présent, l’empêche de comprendre la situation et le met toujours en décalage. Il ne peut se fier à son expérience, il est négligent, maladroit, inattentif. Il peut sembler lent ou distrait mais heureux de vivre.
Enfant : difficultés de concentration, apprentissage lent. Cet enfant a besoin e faire la même expérience plusieurs fois avant de comprendre ses erreurs. Il peut être couvert de marques (bleus, bosses coupures etc…) qui témoignent de son inattention. Contrairement à Plumbago, il ne se rend pas compte de ses fautes. S’il fait pipi au lit, ce remède lui sera bien utile pour tirer une leçon de cette mauvaise habitude.
Manifestations physiques : migraines, douleurs cycliques, acnés, gastrite.
Effets recherchés après traitement : attention, sagesse, mémoire, logique, conscience du réél. Bourgeon de marronnier favorise un bon apprentissage de la vie et permet d’apprendre sur notre passé pour ne plus renouveler les mêmes erreurs dans le futur

Dans quels cas l’utiliser :
Commettre toujours les mêmes erreurs
Tourner la page trop rapidement sur certains évènements de sa vie et ne pas tirer profit de ses expériences passées
Il arrive toujours les mêmes problèmes.



Emotion négative ressentie : attitude possessive exagérée. Demande de reconnaissance.

Chicorée s’adresse à celui qui peut être très chaleureux mais qui, dans un état négatif, devient possessif. Il s’intéresse à autrui, se mêle de tout pour pouvoir protéger ses amis et sa famille. Il peut devenir critique, égoïste, autoritaire voire tyrannique. Il n’aime pas être seul et supporte difficilement d’être séparé de ses proches. Il cherche à attirer l’attention, veut impressionner, commander, se sent brimé si incompris et pour ceux qui ne lui obéissent pas, il les considère comme injustes. Il est alors capable de faire du chantage affectif par amour des siens. Cette nécessité d’être aimé et entouré vient peut-être d’un manque de preuve d’affection durant son enfance. Enfant, il avait peur d’être abandonné et n’a pas eu autant de démonstration qu’il le souhaitait qu’il ne le serait pas. Il est rancunier. Chicorée est typiquement pour la maman « poule » qui couve et étouffe ses petits.
Enfant : bébé, il accapare constamment l’attention de ses parents, s’il ne l’obtient pas il éclate en sanglots. Un peu plus grand, il fait des caprices s’il pense que ses parents le délaissent, il peut se mettre à faire de telles scènes de caprice, qu’il peut s’en rendre malade jusqu’à vomir. Il peut aussi être constipé. C’est un enfant aimant, prévenant, délicieux tant qu’il a l’attention de tous mais capable de coups d’éclat s’il se sent exclus. Il peut devenir très possessif avec ses jouets, refusant de partager et devenant même manipulateur. Il est capable de donner autant d’attention que celle qu’il souhaite recevoir, notamment avec un enfant plus jeune. S’il fait pipi au lit, c’est aussi pour attirer l’attention, il a besoin de beaucoup de réconfort et d’amour. Il peut avoir peur de se retrouver seul et trouve dans son énurésie une façon d’accaparer ses parents. Adolescent, il recherche la solitude mais ne supporte pas qu’elle lui soit imposée. Il est capable de bétises et de chantage juste pour se faire remarquer.
Manifestations physiques : troubles digestifs et cardiaques, douleurs musculaires et/ou articulaire, tétanie.
Effets recherchés après traitement : autonomie affective, moins exigeant, paix avec son passé, amour maternel désintéressé. Chicorée aide à manifester un amour sincère et désintéressé

Dans quels cas l’utiliser :
Se mêler de tout et ne pas pouvoir s’empêcher de donner son avis sur tout
Donner pour recevoir, ressentiment de reconnaissance exessif.



Emotion négative ressentie : retrait dans un monde peuplé de rêves.

Clématite s’adresse à celui qui rêve éveillé et manque de concentration. Il est distrait, passif, plutôt tranquille et silencieux. Il pense beaucoup et en devient distrait, il ne voit plus ce qui se passe devant lui. Il n’a pas le sens de l’observation est étourdi et maladroit. Il est très imaginatif et peu réaliste préférant dormir ou somnoler pour mieux rêver. La communication avec autrui ne l’intéresse pas, il prend avec la même indifférence les bonnes et les mauvaises nouvelles. Il n’est ni démonstratif ni intéressé. Il ne fait pas d’efforts pour améliorer son état et peut même aller jusqu’à souhaiter mourir.
Enfant : il est doté d’une grande imagination, de beaucoup de créativité. Il joue avec des amis imaginaires, est attiré par les arts, manque de concentration et se laisse vite absorber par des mondes inventés mais joue peu avec ses jouets préférant ceux pour plus jeune. S’il fait pipi au lit, un sommeil profond en est souvent la cause. A l’école, il est très distrait, la tête dans les nuages, ses résultats peuvent être catastrophiques. Pourtant curieux, il ne s’intéresse pas à la télévision, à la lecture. Il n’aime pas communiquer, il reste dans son mode à lui. Cet enfant à besoin de temps et de patience pour sortir de sa léthargie.
Manifestations physiques : grande pâleur, mains moites, évanouissements, trouble de l’équilibre.
Effets recherchés après traitement : assurance, réalisme, met à profit son imagination souvent dans le milieu artistique ou manuel. Avec Clématite, l’individu commence à trouver un sens à la réalité. Il ne la fuit plus pour se réfugier systématiquement dans un mode imaginaire.

Dans quels cas l’utiliser :
Distrait, n’écoute pas ce que les autres disent
Toujours dans la Lune et désintérêt total pour la réalité
Face à un problème, refus de la réalité pour s’abriter au sein d’un rêve
Toujours en quête d’idéal, jamais atteint car inaccessible.



Emotion négative ressentie : sens excessif de la propreté, soucis extrême du détail.

Le Pommier Sauvage s’adresse à celui que se sent impur, contaminé, sali. Il se sent humilié, comme attaqué par cette saleté. Il est démoralisé de ne pouvoir s’en sortir. Cette souillure peut être une maladie sournoise qui le ronge de l’intérieur et le dégoûte car il ne peut pas lutter. Il peut être maniaque, se laver les mains trop souvent, pour purifier son environnement à défaut de pouvoir se purger lui-même. Il peut craindre le contact physique et certaines fonctions physiologiques par répugnance. Ces troubles peuvent venir d’un traumatisme tel un viol, des attouchements pendant l’enfance etc… Le pommier sauvage est un remède tout à fait adapté à la toute jeune maman qui trouve dans l’allaitement un côté sale et malsain, elle n’aime pas ni la sensation ni la pensée de donner le sein.
Enfant : il peut être constipé à l’idée de déféquer, il ne supporte pas la vue de ses excréments. S’il fait pipi au lit, il se réveille géné et à honte. Il n’aime pas se salir lors d’un jeu et veut se laver les mains s’il s’avère qu’elles se salissent quand même. Il range ses jouets parfaitement. Il se retrouve souvent dans cet état à l’âge de la pudeur vers 5 ou 6 ans ou à l’adolescence par crainte du sexe opposé pouvant aller jusqu’au dégoût profond.
Manifestations physiques : problème dermatologique, intoxication, blessures, transpiration excessive.
Effets recherchés après traitement : juste sens des proportions, estime de soi, compréhension de cette sensation d’impureté. Pommier Sauvage aide à relativiser certains détails et à transformer en éléments moins négatifs

Dans quels cas l’utiliser :
Obsession de la propreté
Se laver les mains sans cesse et prendre des douches plusieurs fois par jour
Un petit problème se transforme en une grosse mantagne
Se focaliser sur des détails et passer à côté d’évènements beaucoup plus importants
Crainte que les aliments soient avariés.



Emotion négative ressentie : incapacité temporaire à s’acquitter d’un tâche.

Orme s’adresse à celui qui est compétent et accepte les responsabilités, mêmes importantes. Il aime son travail, il est optimiste mais peut se sentir incapable de faire face à l’étendue de leur tâche. Il se sent alors submergé, il hésite, ne sait plus par quoi commencer et peut perdre confiance. Il ne peut lâcher prise sachant que l’on compte sur lui. Il s’implique dans son travail mais sous la fatigue. Il est rationnel et a le sens du devoir mais cette fatigue passagère l’incommode et il se dévalorise. Cet épuisement est passager et lié aux responsabilités, contrairement à Charme (tendance à la lassitude) et à Olive (manque de vitalité). Etat souvent rencontré chez les chefs d’entreprise ou les mères de famille nombreuse ou à la toute jeune maman qui se sent écrasé de responsabilités et a le sentiment de ne pas pouvoir faire face.
Enfant : il a généralement confiance en lui mais se voit devoir supporter une tâche trop lourde pour lui. Par exemple, s’il a de bonnes notes et passe en classe supérieure, il peut se sentir incapable de faire le travail demandé. Les périodes de pré-examens peuvent également déclencher un manque passager de confiance en soi.
Manifestations physiques : nervosité, troubles psychosomatiques, malaises.
Effets recherchés après traitement : capacité de travail, efficacité, savoir s’arrêter quand il le faut. Orme vise à redonner confiance à l’individu pour que, doté d’une nouvelle force, il assume à nouveau ses responsabilités.

Dans quels cas l’utiliser :
Compétence mais saturation, ne plus arriver à prendre une décision ou à accomplir certaines tâches
Impression de ne plus être à la hauteur.



Emotion négative ressentie : pessimisme et scepticisme.

Gentiane s’adresse à celui qui est facilement découragé, démoralisé, qui perd confiance en lui, doute de tout. Il peut être dépressif et mélancolique. Il est hyperémotif, pessimiste et en devient sceptique. Il se renferme et à la longue se plonge dans ses souvenirs, devient mélancolique et triste. S’il ne se prend pas en main maintenant avec Gentiane, il peut tomber dans une dépression profonde et aura alors besoin de Châtaigner. Gentiane est utile pour encourager la toute jeune maman qui déprime car la relation qu’elle établi avec son bébé, notamment pendant l’allaitement, ne correspondent pas à ce qu’elle avait imaginer ou à ce qu’elle souhaite.
Enfant : il est géné par des évènemments produient à l’école ou à la garderie. Il est déçue par ses amis ou malheureux parce qu’un jouet aimé s’est cassé. Il peut se retrouver dans cet état lorsqu’il perd un animal, échoue dans une activité scolaire ou sportive ou tout simplement lorsqu’il est déçu d’être privé de quelque chose.
Manifestations physiques : regard dans le vide, pas de sourire, dépression, quinte de toux, problèmes digestifs.
Effets recherchés après traitement : plus de doute, confiance, sens de la mesure, persévérance. Gentiane aide à développer la capacité à affronter les obstacles et la confiance en soi.

Dans quels cas l’utiliser :
Découragement facile après un échec ou face à des difficultés rencontrées sur son parcours
Ne croire en rien
Mal-être dont les causes sont connues



Emotion négative ressentie : désespoir et résignation à son propre sort.

Ajonc s’adresse au désespéré chronique, à celui qui a un profond sentiment d’incompétence et qui pense que son état ne peut s’améliorer. Il manque de volonté et si il se prend en main, ce n’est pas par conviction mais pour autrui. Il a besoin de stimulation pour se soigner car il pense que c’est inutile. Il est constamment négatif, il a l’air et est désespéré. Il peut rester assis, immobile. Lorsqu’il prend la parole, il parle seul et ennuie son auditoire. Il a pu être en contact ou subir à une maladie chronique durant son enfance. Ajonc est utile pour un début de traitement, pour prendre conscience de ses difficultés et ensuite il lui faudra évoluer vers un autre élixir en fonction de se qui sera alors ressenti.
Enfant : assez rare. Il souffre de maladies chroniques, d’handicap ou a subi de nombreux traitements ou opérations médicales. Il peut subir une crise familiale ou avoir échoué à un examen. Les enfants se retrouvent exceptionnellement dans le type Ajonc car ils sont plutôt optimistes et heureux de vivre.
Manifestations physiques : cernes, teint jaunâtre ou très pâle, maladie incurable, troubles chroniques.
Effets recherchés après traitement : optimisme retrouvé, espoir courage. Ajonc a pour but de développer une force intérieure qui aide à retrouver espoir et à considérer les évènements d’une manière moins négative.

Dans quels cas l’utiliser :
Souffrir de maux chroniques, impression d’avoir tout essayé pour s’en sortir
Grandir à proximité dun malade chronique
Suivre divers traitements sans y croire



Emotion négative ressentie : égoncentrisme extrême.

La bruyère s’adresse aux personnes totalement préoccupées par eux. Il aime être le centre de toutes les conversations, il parle beaucoup et parle de lui sans écouter autrui. Il n’aime pas ne plus être écouté et aura tendance à l’exagération pour garder l’attention de son auditoire. La solitude lui pèse car il se sent perdu. Il est craintif, recherche l’affection et la sympathie quitte à s’accrocher physiquement ! Il est égoïste, se moque complètement des autres mais quête leur compagnie. Il est tracassé par de petits détails.
Enfant : il est bavard. Malade, il peut décrire en détail chaque douleur associée à son mal. S’il souffre de troubles du sommeil, c’est pour chercher une compagnie constante. Il est obsédé par ses soucis qu’il raconte dans les moindres détails. Il est exibitionniste et peut prendre comme moyen de pression sur ses parents la nourriture, refusant de manger ou au contraire en étant vorace. Pendant les jeux, il est extrêment exigeant mais n’échange rien en retour faisant fuir ses camarades. C’est une étape courante dans la vie d’un enfant, le remède Bruyère administré 1 ou 2 mois lui fera le plus grand bien.
Manifestations physiques : hypocondriaque (afin d’attirer l’attention), insomnie, pleure facilement, claustrophobie.
Effets recherchés après traitement : écoute d’autrui, confiance en soi et perte de cette envie de parler incessante. Bruyère agit pour aider l’individu à devenir plus compréhensif et à s’intéressé aus autres.
Dans quels cas l’utiliser :
Penser à ses propres problèmes et désintérêt total des sentiments des autres
Ne parler que de soi
Egoïsme
Enfant qui souhaitent toujours attirer l’attention sur eux
Ne pas supporter la solitude.



Emotion négative ressentie : jalousie.

Houx s’adresse à celui qui subit de nombreuses émotions négatives : colère, jalousie, amertume, violence, mépris, égoïsme… Il ne peut lutter contre ses sentiments qui surviennent comme des bouffées incontrôlables. Il est soupçonneux, voit du mal partout, se méfie de tous. Il est coléreux, haineux, fait des crises de « rage », devient jaloux, tyrannique et semble se complaire dans ce genre d’états. Il se torture l’esprit avec des souffrances invisibles et incompréhensibles pour son entourage. Ce peut être à la suite d’un traumatisme tel l’abandon, l’abus… Le « mal » est profond et peut nécessiter une thérapie s’il devient chronique.
Enfant : il est jaloux de tout : d’un jouet, un habit, un copain, l’arrivée d’un petit frère ou une petite sœur... Il ressent de l’injustice et se veut revanchard. Il devient coléreux, haineux, méchant, cherchant la vengeance contre ce qui suscite cette envie non assouvie. A l’école, il peut agir en tyran. Il casse ses jouets parce qu’ils ne lui plaisent pas, se veut malveillant avec ses frères et/ou sœurs, ses camarades et ses parents s’il se sent frustré. Il agit par jalousie. Houx, en association au seul, est le remède idéal pour l’enfant jaloux de l’arrivée d’un nouveau-né dans son foyer.
Manifestations physiques : dépression, insomnie, rapport physiques difficiles (en amitié ou en amour).
Effets recherchés après traitement : l’amour ! Agressivité gérée, calme, générosité et tolérance. Houx favorise le sentiment d’amour et la compréhension à l’égard des autres.

Dans quels cas l’utiliser :
Envie les autres sur tous les points de vue
Tendance à se réjouir du malheur des autres
Enfant qui vient d’avoir un petit frère ou une petite soeur
Rapidement soupçonneux.



Emotion négative ressentie : nostalgie du passé.

Chèvrefeuille s’adresse à celui qui a le mal du passé, qui vit dans le souvenir et essai d’échapper au présent en entretenant ses pensées de sa vie antérieure. Il est mélancolique, nostalgique, n’a pas d’espoir de vie heureuse dans le présent, n’attend rien du futur et ne rie pas. Il se rattache à son vécu et devient indifférent à ce et ceux qui l’entourent. Il est rancunier et peut regretter de ne pas avoir réussi un projet. Il s’attache à des maniaqueries pour ne pas rompre avec ce passé regretté. Il a peur de vieillir. Il peut s’agir de la perte d’une personne aimée ou d’un déracinement (déménagement, changement brutal de vie…).
Enfant : il n’aime pas aller à l’école par nostalgie de sa maison, il en est de même lorsqu’il part en vacances. Il est très attaché à ses premiers jouets, son doudou lorsqu’il a passé l’âge d’en avoir un comme à l’adolescence. Il peut aussi avoir perdu un être cher et aimé dont il ne peut se détacher pensant sans cesse à lui et ne trouvant rien d’intéressant dans le présent. Il peut également avoir le « mal du pays » s’il se retrouve loin de chez lui et/ou des siens pendant quelques temps.
Manifestations physiques : crises de pleurs, somnolence, dépression.
Effets recherchés après traitement : encouragement pour l’avenir, joie de vivre au présent en positivant sa vie passée. Chèvrefeuille permet de gérer son passé différemment, comme un tremplin constructif pour son avenir.

Dans quels cas l’utiliser :
Vivre mentalement dans le passé pour éviter de faire face à la réalité
Ne plus rien attendre du présent ou du futur
Avoir du mal à accepter le changement (déménagement, départ en vacances…)
Avoir perdu un être très cher
Accepter difficilement de viellir.



Emotion négative ressentie : lassitude mentale.

Charme s’adresse à celui qui se trouve dans un état de fatigue physique ou psychique transitoire. Il n’a plus d’intérêt, a des difficultés à s’engager, manque de vitalité, s’épuise et devient incapable de faire face aux activités quotidiennes. Il est lasse et se sent incapable d’affronter quoi que ce soit sans raison apparente. Il se demande se qu’il doit faire de sa vie et cela se répercute sur son physique : il est fatigué et manque d’entrain. Il peut oublier provisoirement sa lassitude pour trouver de l’entrain dans une activité plaisante. Charme est également utile au malade guérit qui se pense incapable de faire face au quotidien.
Enfant : il ressent une espèce de lassitude avant de faire quelque chose de déplaisant comme aller à l’école, faire ses devoirs ou accomplir une corvée. Il se sent fatigué, lasse mais son énergie peur revenir très vite si une activité plaisante se présente à lui. Il peut aussi se retrouver dans cet état en fin de premier trimestre scolaire à cause du rytme très soutenu, de tout le savoir à aquerrir ou d’un emploi du temps soutenu.
Manifestations physiques : pression oculaire, atrophie musculaire, difficultés à se lever la matin.
Effets recherchés après traitement : vitalité, engagement, goût à la vie. Grâce à une énergie retrouvée, Charme nous convaint de pouvoir faire face à la routine et au quotidien.

Dans quels cas l’utiliser :
S’avouer vaincu devant les tâches de la vie quotidienne
Recours systématique à des stimulants pour s’en sortir.




Emotion négative ressentie : manque de patience.

Impatiente s’adresse à celui qui n’aime pas la contrainte et préfère avancer, travailler seul à son rythme. Il est rapide, aime que ça aille vite, n’hésite pas, va droit au but. Il est actif, intelligent et supporte mal la lenteur des autres qu’il critique et dont il fini les phrases. Il est irritable, impulsif, impétueux, à du mal à déléguer. Trop rapide il en devient intolérant ne se préoccupant pas de subtilités. Il est perfectionniste et ne voit que l’efficacité à toute initiative. ! Lorsqu’il est fatigué après avoir beaucoup donné, il se sent moins performant et évolue vers de l’agressivité, de la nervosité et encore plus d’intolérance. Il est sujet au surmenage et aux accidents.
Enfant : il est impulsif, agit avec brusquerie et rapidité pouvant se faire mal. Lorsqu’il s’amuse, il commence avec un jeu et change vite pour un autre. Il s’ennuie facilement et n’hésite pas à prendre la place d’un camarade pour lui mâcher son « travail ». S’il est contredit, il s’énerve, se met en colère et peut même bégayer. A l’école, il comprend vite mais manque d’application et de patience. Au moment du coucher, il lutte contre le sommeil, trop préoccupé par ce qu’il a fait de sa journée ou juste avant de se coucher. Couplé à Verveine, Impatiente aide les enfants exalté et vif. Les bébés Impatiente sont agités, irritables et dorment peu longtemps.
Manifestations physiques : crampes, douleurs soudaines, tensions musculaires, insomnie, troubles de la digestion.
Effets recherchés après traitement : patience, calme, tolérance. Impatiente favorise le retour d’une grande délicatesse et d’une plus grande compréhension vis-à-vis de son entourage.

Dans quels cas l’utiliser :
Quand on est toujours pressé
Vivacité d’esprit, ne pas supporter la « lenteur » des autres
Peu de diplomatie lorsqu’il faut formuler des critiques
Prise de décision trop rapide
Enfants très agités qui ne peuvent restés en place.



Emotion négative ressentie : complexe d’infériorité.

Mélèze s’adresse à celui qui manque de confiance en lui, s’attend à un échec et ne croit pas en sa réussite. Il ne persévère pas, hésite devant l’effort, remet au lendemain puisqu’il pense qu’il n’y parviendrait pas. Il souffre d’un complexe d’infériorité l’empêchant de s’accomplir, il se décourage et préfère passer pour un paresseux plutôt que de montrer sa soi-disant incompétence. Il se contente de ce qu’il possède, persuadé d’être incapable d’obtenir plus. Contrairement à Pin Sylvestre qui change d’orientation pour plus de facilité, Mélèze choisi l’inactivité.
Enfant : il se sous-estime croyant être un incapable. En classe, il ne répond pas aux questions même s’il connaît la réponse. Il ne s’engage pas dans une activité où la réussite est de mise (sport, jeu…). Il par battu d’avance, admire les autres et éprouve un sentiment d’insécurité. En plus de cet élixir, il a besoin d’être encouragé et responsabilisé.
Manifestations physiques : isolement, mauvaise humeur, problèmes sexuels.
Effets recherchés après traitement : confiance en soi, persévérance, acceptation de l’échec comme un tremplin à la réussite, objectivité. Mélèze favorise le retour de confiance en soi en créant chez l’individu la vision de perspectives nouvelles.

Dans quels cas l’utiliser :
S’avouer incapable d’avance, n’envisager que l’échec et ne rien oser tenter
Manquer de confiance en soi
Vision complètement dégative de soi
Enfants qui s’accrochent sans cesse à leurs parents.



Emotion négative ressentie : sentiment de peur concrète dont la cause est connue.

Muscade s’adresse à celui qui a peur de son environnement : animaux, accident, feu, eau, maladie, solitude… Il peut avoir le trac, il sait ce qui l’effraie mais le cache. Il n’a peur de tout, il connaît les évènements ou les objets qui l’inquiètent. Il peut craindre de petites choses comme des plus importantes. Il peut rire de ses frayeurs, ses réactions sont moins violentes que celles d’Hélianthème. Souvent, cet état fait suite à un évènement dramatique.
Enfant : il est timide, réservé et rougit facilement. Il craint certains de ses professeurs ou camarades. Il est compatissant face à d’autres enfants souffrant des mêmes ennuis. Muscade et utile aussi pour un enfant qui souffre de tics, cet élixir l’aidera à contrôler sa peur et sa nervosité.
Manifestations physiques : bégaiement, sudation, vertiges.
Effets recherchés après traitement : prendre conscience de ses peurs et les surmonter, calme, équilibre, sensibilité. Muscade aide à passer outre ses angoisses. Il mène activement à une victoire sur soi-même.

Dans quels cas l’utiliser :
Peur de tout ce qui est mauvais et/ou négatif
Timide
Angoisses connues (peur du noir, vide, mort, araignées…)
Enfant qui pleurent sans raison apparente



Emotion négative ressentie : mélancolie soudaine et passagère.

Moutarde s’adresse à celui qui est mélancolique, profondément triste et dépressif sans raison apparente. Il pense qu’il souffre d’une affliction provenant d’une mauvaise étoile. Sa dépression est profonde, sans cause connue et n’est soulagée que lorsqu’elle disparaît aussi soudainement qu’elle est apparue. Pendant le temps de ses idées noires, il ne voit pas le bonheur et la joie de ceux qui l’entourent. Tout lui semble noir, laid, triste. Il perd pieds, perd le goût de vivre, à l’impression de se noyer. Il alterne des moments heureux avec des épisodes de chagrin intense. Elixir bien utile à la toute jeune maman en dépression post-natale.
Enfant : il souffre de dépression sans raison. Les enfants sont bien rarement dans cet état contrairement aux adolescents.
Manifestations physiques : difficulté à pleurer, réflexes lents.
Effets recherchés après traitement : plus d’optimisme, humeur stabilisée, sérénité. Moutarde aide à retrouver une joie intérieure et à vivre avec gaieté.

Dans quels cas l’utiliser :
Sombrer momentanément dans une tristesse profonde sans raison apparente et sans comprendre ce qui arrive.



Emotion négative ressentie : persévérance exagérée.

Chêne s’adresse à celui qui est fort, digne de confiance et patient. Il es responsable, crédible, porte sur ses épaules leur tâche sans se plaindre. Il se bat dans toutes les situations : personnelles, familiales, professionnelles. Il travaille avec acharnement et persévérance, ne perdant jamais espoir même lorsqu’il a dépassé ses limites. Ses efforts obstinés le mènent jusqu’à l’épuisement. Il peut craindre la nouveauté mais fini par s’adapter. Il ne demande pas l’avis de son entourage pour prendre une décision, il assume seul ses choix et n’aime pas qu’on l’aide. A vouloir tout endosser, finalement plus que de raison, il peut craquer, s’épuiser et s’écrouler d’un seul coup, affaibli tant physiquement que mentalement. Face à la maladie, il supporte difficilement les problèmes de santé mais essaie malgré tout de s’activer, aussi désespéré que soit la situation. Chêne est en proie à une dépression soudaine.
Enfant : il est travailleur à l’école et s’il est malade, c’est un jour sans classe ! Il donne confiance et attire les autres enfants qu’il aide et soutien. Il est autoritaire mais positivement au contraire de Vigne qui est dominateur. Il ne refuse pas une activité, il est toujours partant mais cette surcharge peut le mener à l’épuisement et dans ce cas, cet élixir lui sera d’une grande aide.
Manifestations physiques : douleurs lombaires, anxiété, calculs, mains moites.
Effets recherchés après traitement : amusement, fragilité, faiblesse vu comme une qualité, sa repos est utile. Chêne aide à devenir encore plus résistant tout en modérant son comportement.

Dans quels cas l’utiliser :
Continuer à lutter malgrè une souffrance devenue insupportable
Etre sans cesse à la recherche de performances surhumaines
Refuser d’admettre l’épuisement et continuer à travailler avec acharnement.



Emotion négative ressentie : épuisement physique et mental extrême.

Olivier s’adresse à celui qui souffre d’une grande fatigue physique et mentale. Il a épuisé toute son énergie, toutes ses ressources et se retrouve sans force, incapable du moindre effort. Il n’a plus envie de rien, ne retire aucun plaisir de la vie. La fatigue de l’Olivier est plus physique que mentale contrairement à Charme. Elle est pesante et survient après un effort très important comme une tâche longue à accomplir, un malade à veiller, une période de longue inquiétude, une épreuve personnelle difficile (séparation, conflit…). Même si Olivier laisse un goût amer comme l’olive, l’espoir est permis puisque la cause de la fatigue extrême est connue. Olivier sera bien utile à la future maman sur le point d’accoucher et fatiguée et également après la naissance pour récupérer et retrouver de sa vitalité.
Enfant : il peut se retrouver dans cet état s’il est gravement malade ou convalescent. Il est fatigué sans doute à cause d’un travail important à l’école. A l’adolescence, s’il passe régulièrement des nuits blanches, il se sentira épuisé mais retrouvera de l’énergie grâce à cet élixir et au sommeil !
Manifestations physiques : épuisement, fatigue, somnolence, manque de force.
Effets recherchés après traitement : sérénité, fatigue estompée. Olivier vise à se régénérer en puisant dans de nouvelles ressources.

Dans quels cas l’utiliser :
Après une période très active, épuisement moral et physique
Suite à une péridoe de troubles du sommeil
En cas d’affection physiques éprouvantes
Lorsque l’on a trop donné de sa personne (pour aider un proche ou accomplir une lourde tâche).



Emotion négative ressentie : sentiment de culpabilité.

Pin s’adresse à celui qui se sent coupable et se fait d’éternels reproches. Il est insatisfait, même si sa tâche est correctement accomplie, il pense qu’il aurait pu mieux faire. Il assume fréquemment la responsabilité des erreurs des autres par trop grande tolérance. Il se blâme, se décourage, se culpabilise à l’excès. Il est humble et s’excuse de tout, mais s’il n’a rien fait. Ses efforts constants pour s’améliorer le mènent à une grande fatigue et même jusqu’à la dépression. Il ne se considère pas digne de susciter des sentiments positifs d’autrui, il trouve qu’il ne mérite rien puisqu’il se sent dénué de tout mérite, de toute valeur et se croit inférieur à tous. Contrairement à Mélèze qui n’entreprend rien par peur de l’échec, Pin Sylvestre va s’orienter vers une autre activité. Pin Sylvestre sera bien utile à la jeune maman qui n’aura pas réussit tout de suite son allaitement et se sentira coupable vis-à-vis de son nouveau-né.
Enfant : il se sent coupable même s’il n’a rien à se reprocher, il s’excuse sans cesse même si on le rassure qu’il n’est pas responsable. Il est capable de s’accuser pour défendre un camarade. Il peut également se retrouver dans cet état par transmission inconsciente de ses parents. A l’âge de la puberté, il sera complexé, se fera des reproches pensant être responsable de son mal-être.
Manifestations physiques : mal de dos, mélancolie, anxiété.
Effets recherchés après traitement : jugement équilibré de sa personne, humilité.

Dans quels cas l’utiliser :
Sentiment de culpabilité permanente
Accepter d’endosser la responsabilité d’autrui
Conciencieux à l’extrême.



Emotion négative ressentie : soucis excessif d’autrui.

Marronnier Rouge s’adresse à celui qui ne peut s’empêcher de stresser pour son entourage, il a peur de ce qui peut se produire, pensant au pire. Il est sensible au malheur des autres et s’oublie, sans doute parce qu’il ressent une culpabilité mal définie. Il est émotif et peut transmettre ses craintes perpétuelles. Il est surprotecteur, vivant la vie des autres à leur place. Il peut s’agir d’une maman qui est sans cesse « sur le dos » de ses enfants, sans cesse prodiguant des recommandations.
Enfant : il est accroché à sa Maman qu’il ne peut quitter. Il est très imaginatif et protège ses camarades ou sa fratrie. Il peut s’agir d’enfant endossant prématurément un rôle de grand avec des responsabilités ne lui incombant pas. Ses parents peuvent avoir sur lui une certaine pression, une attente de résultats artistiques, sportifs, scolaires trop importants.
Manifestations physiques : troubles digestifs, migraines, troubles nerveux, anxiété, essoufflement.
Effets recherchés après traitement : capacité de jugement. Le Marronnier Rouge aide à développer la capacité à se contrôler et à guider ses proches d’une manière positive.

Dans quels cas l’utiliser :
Projeter ses propres craintes sur les autres
Préoccupation excessive pour ses proches, toujours peur qu’il leur arrive quelque chose
Parents qui ne dorment pas tant que leur enfants ne sont pas rentrés
Mère trop envahissante avec leurs enfants.



Emotion négative ressentie : sentiment de panique aigue.

Hélianthème s’adresse à celui qui ressent soudainement une grande peur. Il s’agit d’un élixir d’urgence, à donner en cas d’accident, d’angoisse subite, de cauchemars terrorisant, de panique brutale, d’hystérie… Hélianthème est approprié à celui qui n’espère plus rien, qui tremble, panique, perd le sens de la réalité, a peur de perdre conscience, de mourir et transmet cette peur à son entourage. Hélianthème est indiqué en cas de crise contrairement à Muscade qui est une peur identifiée mais profonde ou Tremble qui est une peur injustifiée.
Enfant : il a été effrayé par quelque chose qui peut paraître imperceptible à un adulte (peur de noir, d’une bête invisible…). S’il souffre d’énurésie, il se réveillera effrayé, il se peut même que ce soit ces rêves monstrueux qui en soient la source. Il peut se réveiller épisodiquement en pleine nuit pris de panique par un terrifiant cauchemar, dans ce cas le remède en première dilution l’aidera rapidement.
Manifestations physiques : tremblements, sensation de froid glacial, sensation de paralysie.
Effets recherchés après traitement : retour au calme, recouvrement de ses esprits. Hélianthème aide à retrouver courage et force mentale.

Dans quels cas l’utiliser :
Perte facile du contrôle de soi
Impossibilité de maîtriser ce qui nous arrive (le cas des enfants)
En cas d’urgence : évènements graves, accidents
En cas de coups de soleil ou de coup de chaud
Suite à un cauchemar



Emotion négative ressentie : autodiscipline sévère.

Eau de Roche s’adresse à celui qui est strict, rigide, se réprime sans cesse. Il est auto-discipliné, se contrôle constamment au nom de ses théories fermes qu’il pense être justifiées. Il est avide de perfection, méticuleux, idéaliste et se prive pour ne pas, pense-t-il, nuire à sa tâche (travail, activité…). Il n’est pas conscient de son obsession et peut être considéré par son entourage de « psycho-rigide » car il ne s’accorde aucun écart, aucun plaisir. Il est formaliste, moraliste et enclin au fanatisme. Il se refuse les plaisirs de la table en suivant des régimes alimentaires sévères. Il est capable de sacrifice pour suivre les règles qu’il s’impose et ne supporte pas d’être contredit. Cet élixir aidera une toute jeune maman qui ne peut allaiter son nouveau-né et s’en culpabilise.
Enfant : il a une détermination, une discipline et une assurance plutôt rare pour un enfant. Il veut être parfait et fait preuve de grande détermination. S’il souffre d’eczéma, il fait preuve de dévouement en essayant seul de lutter contre la maladie. Il peut se trouver dans l’état Eau de Roche lors du passage à l’âge adulte. Lorsqu’il est de mauvaise humeur, il se puni seul car il n’accepte pas de ne pas avoir été exemplaire.
Manifestations physiques : raideur des membres et du cou, régimes alimentaires stricts, troubles de la menstruations.
Effets recherchés après traitement : plus de flexibilité, équilibre les idéaux, souplesse, acceptation des plaisirs de la vie. Eau de Roche aide l’individu à retrouver souplesse intellectuelle et goût pour les besoins vitaux.

Dans quels cas l’utiliser :
Vivre de principes et théories très strictes qui les privent de certains plaisirs de la vie
Rechercher d’un idéal, être persuadé de suivre le bon chemin même si celui-ci engendre des contraintes surhumaines.



Emotion négative ressentie : indécision caprisieuse.

Gnavelle s’adresse à celui qui ne parvient pas à se décider entre deux alternatives, qui ne parvient pas à prendre une décision et qui en souffre. Son humeur est changeante, il est indécis et instable. Il manque de concentration, son entourage le qualifie de non fiable. Il est calme, ne recherche pas les conseils et n’aime pas non plus en donner. Il passe de la joie à la tristesse en un instant et en souffre. Sa peur de prendre une mauvaise décision le fait se renfermer sur lui, il devient timide, passif et donc perçu comme un lâche. Leur conversation manque de suite, se fait hésitante. Il n’arrive pas à décrire ce qu’il ressent.
Enfant : il oscille entre manque d’appétit et gloutonnerie, passe du rire aux pleurs, il commence une activité et ne peut la finir. Il a beaucoup de difficulté à choisir un jeu. Il a chaud, puis froid. A l’école, pour répondre à une interrogation, il hésite et peut finir par répondre à côté. A l’adolescence, il se choisi un style puis en change vite. Il doute de lui par manque de confiance.
Manifestations physiques : vomissements/nausées fréquents, migraine, mal des transports
Effets recherchés après traitement : assurance, équilibre, précision, calme. Gnavelle favorise le retour d’une forte détermination et d’un équilibre intérieur.

Dans quels cas l’utiliser :
Personne capricieuse qui n’arrive pas à prendre de décision
Personne qui ont tendance à changer d’avis et d’humeur continuellement.



Emotion négative ressentie : difficulté à surmonter un choc.

Dame d’Onze Heures s’adresse à celui qui vient, ou qui a, subi un choc émotionnel ou physique tel la souffrance, la détresse, le désespoir, la peur, un accident. Rien ne peut l’aider, il est inconsolable et malheureux. Si le choc est tout récent, il faut plutôt prendre Hélianthème, remède de première urgence. Dame d’Onze Heures est plutôt destiné à celui qui a subi un choc ancien, ou si il n’a pas pris Hélianthème ou Rescue.
Enfant : il est utile de verser quelques gouttes dans l’eau du premier bain du nouveau-né afin de l’aider à passer le cap du traumatisme de la naissance. L’enfant alterne le manque d’appétit et la gloutonnerie, les éclats de rire et les pleurnicheries. Fort utile lorsque l’enfant perd l’un de ses parents ou si l’un des parents qui quitte le foyer ou quand il se met à avoir des tics. Dame d’Onze Heures aidera le petit qui est effrayé de voir ses excréments partir lorsque l’on tire la chasse des toilettes. Dans le pire des cas, le remède est utile lorsque l’enfant subi des sévices.
Manifestations physiques : « boule » dans la gorge, engourdissements, vertige, mal des transport, baisse des défenses immunitaires
Effets recherchés après traitement : apprendre à faire face à une situation difficile, accepter ce que l’on a pas compris ou voulu comprendre. Dame d’Onze Heures contribue à retrouver une force intérieure aidant à surmonter un traumatisme et à apaiser la douleur ressentie.

Dans quels cas l’utiliser :
Choc subi, physique ou moral sans arriver à se consoler
Accouchement (pendant et après)



Emotion négative ressentie : désespoir extrême.

Châtaigner s’adresse à celui qui sombre dans un désespoir absolu, qui se trouve ans une angoisse profonde d’où il n’arrive pas à s’extirper. Il peut se trouver dans des périodes moins pénibles mais il n’en est pas moins très pessimiste. Il supporte seul ses difficultés, pense que l’Homme est méchant et préfère s’isoler plutôt que de s’épancher en explication, même à un proche. Il peut même penser au suicide tellement il est arrivé au bout du rouleau et se sent abandonné, dans une souffrance intense qu’il pense insurmontable. Contrairement à Moutarde dont on ne connaît pas la cause, avec Châtaigner, l’origine du mal-être est connue.
Enfant : l’enfant châtaigner ressent un profond désespoir, une grosse angoisse. Il a rarement des angoisses si graves mais elles peuvent suivre le divorce de ses parents ou d’un décès dans sa famille. En plus de cet élixir, éventuellement couplé à la Dame d’Onze heure pour soulager la tristesse, il est utile d’aider l’enfant au besoin avec l’aide d’une personne étrangère à l’entourage.
Manifestations physiques : nervosité, perte de ses cheveux
Effets recherchés après traitement : baisse de l’angoisse qui monte, contrôle de ses émotions, une sorte de renaissance. Châtaigner favorise le retour de l’espérance chez l’individu qui se sent totalement perdu. Il aide à retrouver la joie de vivre.

Dans quels cas l’utiliser :
Désespoir absolu
Ne pas supporter de souffrir plus car les limites de ce qui est possible d’endurer sont dépassées.



Emotion négative ressentie : fanatisme.

Verveine s’adresse à celui qui déborde d’énergie, est passionné par ses activités qu’il souhaite faire partager. Il s’implique avec grand enthousiasme dans tout ce qu’il entreprend. Il est autoritaire, ne veut pas changer pas d’avis, souhaite imposer ses opinions et, même si il n’est pas dans le vrai, il peut faire preuve de mauvaise foi. Il est courageux, plutôt hyperactif, son énergie s’évacue et peut finir par lui faire défaut. Il est sûr de lui et cherche à convaincre son auditoire même licencieusement.
Enfant : il est très actif, parle beaucoup, fort, n’hésite pas, au besoin, à marcher sur les pieds de ses camarades et il déborde d’activité. Lorsqu’il commence une activité, il s’y jette avec entrain mais peu en être déçu car il n’est pas content de ses résultats. Il est insomniaque, lutte contre le sommeil car il trop occupé pour se laisser aller à dormir, est enthousiaste et honnête ce qui le rend protecteur envers un camarade injustement bousculé par exemple. Il peut souffrir d’eczéma. Verveine l’aidera à se détendre, à rétablir son équilibre et à trouver son sommeil plus rapidement.
Manifestations physiques : tics, tensions, mal de dos, constipation, maux de tête
Effets recherchés après traitement : calme, baisse des tensions, prise de conscience des débordements. Verveine apprend à l’individu à se maîtriser. Il sait ainsi argumenter son point de vue sans imposer ses idées.

Dans quels cas l’utiliser :
Fanatisme extrême
Sacrifice de sa vie et épuisement de son énergie pour une bonne cause
Tout faire pour imposer ses opinions jusqu’à lasser.



Emotion négative ressentie : domination.

Vigne s’adresse au meneur, à celui qui est sûr de lui et qui tend à vouloir imposer son autorité. Il peut être hautain, impitoyable, orgueilleux, il est arrogant, ambitieux, exigeant et manque de tact lorsqu’il veut s’imposer. Il peut paraître froid car ne fait ce qui est utile pour lui mais sait rendre service. Il est persuadé de faire correctement ce qu’il entreprend et peut devenir minutieux à l’extrême. Il fait preuve d’un autoritarisme rigoureux, même malade, il veut tout contrôler. Contrairement à Verveine qui souhaite convaincre, Vigne impose ses idées et exerce sa force sur autrui. Pour lui, pas de soucis, ce sont les autres qui ont un problème ! S’il ne veut accepter de se soigner, la solution consiste à lui donner des gouttes à son insu.
Enfant : c’est un meneur, il est délégué de classe et aime jouer en exerçant sa domination avec des enfants qui se laissent commander, il lui arrive même d’être agressif. Il est déterminé et peut devenir coléreux, refusant d’obéir. Il peut rencontrer des difficultés dans ses relations avec les adultes car il pense être au dessus d’eux. Il peut être tyrannique, hyperactif, très exigeant et violent. A l’âge du sevrage, il lutte contre sa maman pour continuer à téter. A l’âge de la propreté, il refuse catégoriquement d’aller sur le pot ou les toilettes par révolte contre ses parents.
Manifestations physiques : hypertension, mal de dos, insomnie
Effets recherchés après traitement : respect des autres, sympathie. Vigne apprend à déléguer ses pouvoirs et à devenir plus compréhensif envers les autres.

Dans quels cas l’utiliser :
Personnes dominatrices et insensibles à l’opinion des autres
Personnes prêtes à tout pour assouvir leur besoin de réussite et de dirigisme.



Emotion négative ressentie : doute lors de changement crutial dans la vie.

Noyer s’adresse à celui qui doute de l’avenir, est sensible aux changements et ne peut se résoudre à abandonner ses habitudes quotidiennes. Il a besoin de soutien et de protection pour faire face aux nouveautés. Il sait de qu’il veut mais peut se laisser influencer par son entourage. Tous les changements ordinaires sont ressentis comme des caps difficiles pour lui, d’autant plus angoissant qu’ils sont importants. Il sait néanmoins apprécier et se laisser aller aux plaisirs de la vie, souvent avec sensualité.
Enfant : en cas de changement important dans la vie d’un enfant, lui donner Noyer pendant les jours d’adaptation l’aidera grandement. S’il souffre d’énurésie, est navré de faire pipi au lit, Noyer l’aidera à casser cette habitude en plus des mesures « logiques », comme de ne pas boire avant de se coucher.
Manifestations physiques : changements hormonaux
Effets recherchés après traitement : détermination. Noyer représente un soutien important pour aider l’individu à vivre ses décisions jusqu’au bout sans se laisser influencer.

Dans quels cas l’utiliser :
Personnes qui ont du mal à vivre de grands changements au cours de leur vie parce qu’elles sont souvent retenues par leur passé
Personnes qui se laissent facilement influencées par les autres ou par toute autre circonstance extérieure lorsqu’elles ont un choix décisif à faire
Personnes peu sûres d’elles-mêmes
En cas de grandes modifications générales dans la vie
Adolescents.



Emotion négative ressentie : supérorité prétentieuse.

Hottonie des Marais (ou Violette d’Eau) s’adresse à celui qui est talentueux, sûr de lui et préfère l’isolement. Il passe donc pour être discret et introverti. Il n’aime pas se mêler des affaires des autres et ne souhaite pas non plus que l’on s’occupe des siennes. Il est indépendant, n’aime pas discuter et ne cherche jamais à imposer ses préférences car il respecte trop l’individualité humaine. Il n’est pas influençable, parle peu, surtout pas de lui et supporte difficilement de ne pas être seul. Il peut même paraître dédaigneux et arrogant, d’autant plus s’il se sent incompris.
Enfant : il est timide, n’aime pas aller jouer avec des camarades, d’autant plus s’il lui faut sortir de chez lui. Il ne communique pas avec les enfants de son âge, est indépendant et aime jouer seul, tranquillement. Il est sûr de lui mais réservé et garde toujours une part de mystère car il ne se laisse pas approcher. A l’école, ils sont classés supérieurs et sont isolés des groupes d’enfants. A l’âge du sevrage où il commence à manger seul, il mange avec délicatesse et classe. A l’âge de la propreté, il cachera son « laisser aller » dans la culotte et ne supportera pas aller au pot ou aux toilettes s’il n’est pas seul. A la puberté, il est esseulé et réservé.
Manifestations physiques : rhumatismes, tensions, raideur, difficultés à se reposer, eczéma
Effets recherchés après traitement : tranquillité, sérénité, sociabilité. Hottonie des Marais aide à devenir plus humble et à se montrer plus tolérant vis-à-vis des autres.

Dans quels cas l’utiliser :
Personnes compétentes qui se sentent nettement supérieures aux autres
Personnes qui ne se mêlent pas des affaires des autres et qui ne parlent pas non plus de leur sentiments.



Emotion négative ressentie : pensées obsédantes.

Marronnier Blanc s’adresse à celui qui est envahi par des dialogues intérieurs incessants et incontrôlables. Son esprit ne se repose jamais, il ressasse sans cesse ce qu’il a fait, ce qu’il aurait pu faire, ce qu’il va pouvoir faire ne parvenant plus à faire le point sur les réalités. Il a beaucoup de difficultés à s’endormir et lorsqu’il se réveille, ses pensées surgissent aussitôt même s’il ne le désire pas. Son travail, sa vie de famille, ses loisirs, tout s’en trouve perturbé. Il peut s’agir de pensées anodines comme de véritables problèmes mais toujours perturbatrices. Il se retrouve angoissé, emprisonné mentalement car il ne parvient pas à lutter contre ses pensées obsessionnelles. Il se retrouve fatigué, voire épuisé.
Enfant : il a beaucoup de difficultés à s’endormir, comme tourmenté par ce qu’il vit dans la journée. Peut-être a-t-il un rythme trop soutenu pour lui. Idéal pour les étudiants en périodes d’examens. A la puberté, s’il est différent (gros, malade…), il se sentira moins désespéré et impuissant face aux moqueries.
Manifestations physiques : migraines, insomnie, grincement de dents
Effets recherchés après traitement : sérénité, apaisement, idées claires. Marronnier Blanc favorise le retour à une sérénité mentale.

Dans quels cas l’utiliser :
Personnes qui chaque soir ressassent les évènements de leur journée
Personnes qui ont des pensées obsédantes et qui, malgré leur volonté, n’arrivent pas à la chasser
Personnes qui ne cessent de penser à ce qu’elles auraient du dire ou faire.



Emotion négative ressentie : difficulté à trouver une orientation.

Folle Avoine s’adresse à celui qui n’arrive pas à se fixer un but. Il a du talent, est créatif mais ne parvient pas à trouver sa voie. Il multiplie ses activités, mais se lasse vite ne parvenant pas à choisir. Il a de l’ambition, veut profiter de tout avec opulence mais ne se fixe pas de but précis ce qui entraîne une insatisfaction chronique. Il est inconstant, infidèle, alterne les phases d’excitation et de joie avec celles de brutalité et de trouble. Contrairement à Sléranthe qui ne parvient pas à se décider, Folle Avoine sait ce qu’il veut mais change très vite d’orientation.
Enfant : c’est un curieux qui multiplie les activités (sport, art) sans les accomplir totalement. Il est ambitieux mais désarçonné lorsqu’il s’agit de choisir une orientation scolaire. Il a besoin de canalisation pour ne pas se décourager.
Manifestations physiques : troubles de l’alimentation, herpès, troubles cardiaques
Effets recherchés après traitement : canalisation de son énergie, choix stables, concrétisation de ses projets, dissipation de la confusion. Folle Avoine stimule la découverte d’un objetcif précis en soi.

Dans quels cas l’utiliser :
Malgré son intelligence et son ambition, ne pas arriver pas à trouver sa voie
Passer à côté de nombreuses opportunités par incertitude
Essayer sans cesse des activités différentes, essyer un peu tout sans vraiment faire quelque chose jusqu’au bout.



Emotion négative ressentie : résignation et désintérêt.

Eglantier s’adresse à celui qui est résigné, qui baisse les bras devant les obstacles, petits ou grands. Il n’a pas envie, pas d’énergie, pas de force, perd sa joie de vivre. Il est fataliste, prêt à renoncer devant un effort. Il se sent vide, sans énergie, il passe sa vie sans se remettre en question, ce qui ne lui convient pas, il s’en contente et peut même les laisser aller à la dérive. Il parle doucement, peut rester longtemps végétatif, passif, repoussant ses activités à plus tard. Il se sent épuisé, vidé, faible et insignifiant. La maman qui souhaite allaiter son nouveau-né mais qui semble incapable ou celle qui se résigne à allaiter alors qu’elle ne le désire pas se sentira rassurée avec Eglantier.
Enfant : Le bébé est somnolent et s’endort facilement faute de trouver plus intéressant. Enfant, il suit les autres même s’il ne le désire pas. Il peut se trouver dans cet état suite à une maladie. Il est alors pâle, faible, passif, ne joue pas par manque d’intérêt. Ce comportement se retrouve aussi au moment de l’adolescence quand il est capricieux et blasé. Ses parents doivent veiller à ne pas laisser aller ce dégoût et l’aider à trouver une activité plaisante.
Manifestations physiques : troubles alimentaires (boulimie, anorexie), anémie, pâleur, toux.
Effets recherchés après traitement : intérêt, vitalité, énergie. Eglantier a pour but d’intéresser à nouveau l’individu à sa vie et à ce qui l’entoure.

Dans quels cas l’utiliser :
Résignation sans que les circonstances soient forcémment défavorables
Perte de tout intérêt pour la vie, plus d’espoir de changempent de son propre sort.



Emotion négative ressentie : rancune.

Saule s’adresse à celui qui souffre de la plus petite adversité avec rancœur. Il s’apitoie sur son sort, est égocentrique, irrité et insatisfait permanent. Il est envieux car pense que le sort s’est acharné sur lui par malchance. Il fait preuve de mauvaise foi, il est méprisant, rancunier et manque cruellement d’humour et de joie de vivre. Rien en lui plait, il se plain, devient malveillant car il en veut à tout le monde et fini par être jugé comme un élément perturbateur et fait fuir son entourage. Il se croit victime et peut devenir paranoïaque ce qui se répercute sur son physique.
Enfant : il est pessimiste, pense ne pas pouvoir aimé ce qu’on lui propose avant même d’avoir essayer ou goûter pour l’alimentation. Il est grognon, boudeur et ne sait comment s’y prendre pour réussir ou obtenir quelque chose. Il veut tout, rapidement. C’est souvent le cas d’un enfant entre 3 et 5 ans. Il peut ressentir de l’animosité envers des parents trop stricts à son goût. Au besoin, il n’hésite pas à éclater en pleurs pour chercher l’attendrissement et la compassion de ses parents.
Manifestations physiques : constipation, troubles alimentaires et digestifs.
Effets recherchés après traitement : joie de vivre, dynamisme. Saule aide les personnes à devenir davantage maîtres de leur destin sans accuser forcément les autres d’être malveillants.

Dans quels cas l’utiliser :
Personnes qui rendent fautif leur entourage pour les malheurs qui leur arrivent
Personnes qui se sentent tout le temps victimes d’injustuce
Personnes qui envient le bonheur des autres.



Le Remède d’urgence ou Rescue est le seul élixir composé du Docteur Bach. Il est adapté aux situations d’urgence : accident, blessure, malaise, contusion, mauvaise nouvelle… Cet élixir permet d’aider rapidement la personne en état de choc (plus ou moins relatif) à retrouver son calme et aide son organisme à lutter contre le traumatisme, à retrouver son équilibre. Il peut être pris en cas de tétanie, crise de panique, perte de connaissance, accident, petite blessure, problème familiaux, accouchement, malaise etc… c’est le remède le plus utilisé et le plus connu à avoir toujours à porter de main car il s’avère particulièrement efficace.

Le remède d’urgence est particulièrement utile :
Avant d’affronter un évènement stressant (examen, visite chez le dentiste, entretien important etc…)
Suite à un accident, en tant que victime ou témoin
Après avoir subi un choc émotionnel dû à une mauvaise nouvelle.
Suite à une grande frayeur.

Composition :

Dame d’Onze Heure pour absorber le choc, Hélianthème contre l’affolement et la panique, Impatiente pour apaiser la tension nerveuse, Prunus Blanc contre la crainte de perdre le contrôle et Clématite contre la perte de conscience.

Utilisation :

en traitement d’appoint : 3 gouttes au moment du choc pur ou dans un verre d’eau puis de nouveau 3 gouttes un quart d’heure ou une heure plus tard en fonction de l’état. Rescue peut être utilisé dans pratiquement toutes les situations, même localement, derrière les oreilles ou sur une blessure ou une zone sensibilisée (en compresses ou bandage 4 gouttes dans un verre d’eau). Il est d’une grande aide avec les enfants et même les animaux et les végétaux.
en traitement de fond : dans un flacon en verre teinté de 30 ml muni d’un bouchon compte-goutte stérilisé avec du cognac, versez 20 ml d’eau de source ou filtrée non minérale, versez ensuite 4 gouttes de l’élixir de secours. Fermez le flacon et secouez énergiquement pour dynamiser la solution. Complétez le reste du flacon avec du cognac, secouez. Vous avez votre préparation pour un mois environ.


Préparation

Dans une situation ponctuelle, pour des émotions présentes et récentes

Utilisez l’élixir directement sorti de son flacon, c’est à dire non dilué. Si vous souhaitez prendre plusieurs élixirs simultanément, 6 au maximum, nous vous conseillons de préparer votre mélange dans un flacon stérilisé au cognac. Mettez la même quantité de chaque fleurs de Bach dans le flacon en veillant bien à ne pas faire tremper le compte goutte dans la préparation en les versant. Secouez afin de dynamiser l’ensemble, c’est prêt ! Dans les situations d’urgence tel une montée d’angoisse, un malaise, une peur incontrôlée, l’efficacité est immédiate et le remède peut se prendre qu’une fois, ou plusieurs fois, toutes les 2 heures, voire tous les quarts d’heure si le choc est intense.

Dans une situation chronique pour des émotions profondes et anciennes

Pour les adultes, utilisez l’élixir en deuxième dilution : dans un flacon en verre teinté de 30 ml muni d’un bouchon compte-goutte stérilisé avec du cognac, versez 20 ml d’eau de source ou filtrée non minérale, versez ensuite 4 gouttes de l’élixir choisi, ou 4 gouttes de chaque élixir, 6 élixirs au maximum. Fermez le flacon et secouez énergiquement pour dynamiser la solution. Complétez le reste du flacon avec du cognac, secouez. Vous avez votre préparation pour un mois environ.

Pour les enfants, utilisez l’élixir en deuxième dilution : dans un flacon en verre teinté de 30 ml muni d’un bouchon compte-goutte stérilisé avec du cognac, versez 20 ml d’eau de source ou filtrée non minérale, versez ensuite 4 gouttes de chaque élixir choisi. Fermez le flacon et secouez énergiquement pour dynamiser la solution. Complétez le reste du flacon avec du vinaigre de cidre Bio ou du miel liquide, bouchez et secouez. Cette préparation doit être conservée au frigo pendant une semaine maximum. Préparez un autre flacon au bout d’une semaine en veillant bien à le stériliser au cognac. L’avantage certain de la préparation au miel : les enfants aiment et peuvent prendre leurs gouttes directement dans la bouche sans besoin de mélanger à de l’eau ou des aliments.

Si aucune amélioration ne se fait ressentir au bout d’une semaine, il vous faut changer d’élixir ou de composé sachant que plus les émotions sont anciennes plus l’amélioration se fera en douceur et sera longue. Votre traitement ne se poursuivra guère au-delà de 2 mois.


Utilisation/Posologie

Quelque soit la préparation, la posologie est la même, 4 prises par jour, de préférence le matin à jeun, à midi, en fin d’après-midi et juste avant le coucher. 3 gouttes par prise sur le bout de la langue, sans toucher le compte-gouttes ou dans une boisson ou un aliment, ou une dizaine de gouttes dans un verre d’eau à boire dans la journée. Si vous ne pouvez en prendre 4 fois par jour, notamment avec les enfants, privilégiez les prises du matin et du soir. Vous pouvez leur en donner une fois au réveil, une fois avant de partir le matin, puis le soir avant le repas et au coucher.


Attention : Les conseils, informations, recommandations, propriétés, indications, posologies, précautions d’emploi etc... ne sont fournis qu’à titre informatif. Nos conseils ne peuvent pas se substituer à l’avis de votre médecin. En aucun cas, les informations données sur Terre d’Olina ne constituent une prescription. Seul votre médecin peut vous poser un diagnostic précis et vous recommander l’utilisation d’un produit. Si tel n’est pas le cas, ne ne saurions être tenus pour responsables d’une prise inadaptée de produits ici proposés.

Toutes les informations et recettes de ce site appartiennent à Terre d’Olina et sont protégées par le droit intellectuel. Vous ne pouvez et ne devez en aucun cas copier tout ou partie de ces documents. Même une partie copiée et collée sur un autre site en mentionnant la source est interdite. Seuls les liens sont autorisés et ce, sans demande préalable.

::: 24 08 2017 : 08 33 09

Nombre de visites à ce jour :